Tribunes

Un éco quartier pour préparer l’avenir

Buxerolles est une ville très attractive. Chaque jour, la mairie est sollicitée pour fournir des parcelles constructibles. Cette attractivité se confirme par des ventes immobilières qui se font très rapidement et une vacance de logements très faible. Les futurs habitants viennent chercher à Buxerolles qualité de vie, services publics de proximité, vie associative riche, et transports collectifs abondants.

Fort de ces constats, la majorité municipale a engagé il y a près de 8 ans des discussions pour offrir de nouveaux logements sur la zone du Pas Saint Jacques. Les négociations n’ayant pu aboutir avec tous les propriétaires fonciers, nous avons décidé de lancer une procédure de ZAC (zone d’aménagement concertée).

La concertation avec les habitants a permis d’élargir le périmètre et de diminuer le nombre de logements prévisionnels. Le schéma d’aménagement prévoit 260 logements (contre 300 initialement) dont 75 logements à loyers modérés, c’est à dire accessibles aux retraités avec une petite pension ou bien encore aux ménages composés de 2 enfants (revenus inférieurs à 39982 €). Habitat pavillonnaire, habitat collectif, intergénérationnel, locatif ou en accession, chacun pourra y trouver sa place. Cet éco quartier comprendra 40% d’espaces verts et 60 % d’espaces construits.

Nous sommes convaincus qu’il vaut mieux un logement sur une parcelle modeste, en proximité de son travail et de tous les services plutôt qu’une grande parcelle située à 40 km du centre urbain. Cet éco quartier assurera à Buxerolles, pour la décennie qui vient, des finances communales équilibrées sans hausse démesurée de fiscalité. C’est cela aussi prévoir l’avenir, en évitant une perte de dotations de 400 000 euros si la population venait à passer sous les 10 000 habitants.

 

Budget 2019 : dernier acte encore réussi de notre mandat

Depuis 5 années que notre groupe majoritaire est en charge des affaires de la commune, que de chemin parcouru !

Le programme municipal ambitieux présenté en 2014 aux électeurs et approuvé largement a été massivement réalisé malgré un contexte rendu difficile par la baisse drastique des dotations de l’Etat. Grâce à une gestion saine et maîtrisée des finances communales, reconnue d’ailleurs par le récent audit de la Chambre Régionale des Comptes, nous avons pu, sans augmentation de la fiscalité (hormis une fois en 2015) et en menant une politique active de recherche de subventions, mener à bien de nombreux investissements.

Notre choix politique a été notamment de prioriser l’amélioration des locaux scolaires pour le bénéfice des enfants de Buxerolles. La rénovation de nombreux axes de voirie et de l’éclairage public a aussi été privilégiée. Notre démarche volontariste en matière d’environnement a été confortée et notre souci de favoriser le lien social dans notre cité s’est manifesté par le maintien de notre soutien aux associations et notre appui financier aux services du CCAS. Enfin, en contenant nos dépenses de fonctionnement, nous avons pu maintenir l’offre publique de nombreux services à la population.

Le budget que nous avons voté pour 2019 s’avère être un bon budget et tous les indicateurs qui permettent une comparaison avec d’autres villes de la même strate sont au vert.

Gouverner une ville, c’est d’abord avoir un projet, le faire partager puis lancer les actions et les évaluer après réalisation. Gouverner une ville, c’est aussi faire abstraction de tous les commentaires des « empêcheurs de tourner en rond » qui par ambition, jalousie, haine parfois, goût des attaques personnelles… veulent vous faire douter. Nous ne tombons pas dans ce piège et poursuivons notre chemin.