communiqués de presse

Point presse Budget 2020 – lundi 27 juillet – 11h

Sur la méthode : le budget n’a pas réellement été travaillé en commission. C’est la première fois qu’un budget est vu en commission sans aucun document support pour les élus. Un simple diaporama de 20 min a été présenté sans aucun détail. C’est regrettable et c’est un manque de respect manifeste pour les élus municipaux.

Un budget qui dépasse 10 millions d’euros nécessite d’être travaillé sérieusement en commission.

L’adoption à venir du compte administratif 2019 montre une situation saine laissée par l’ancienne majorité municipale :

► excédent budgétaire de 800 000 euros laissé par l’équipe précédente

► dette en baisse de 2 millions d’euros entre 2014 et 2020

► fiscalité stable depuis 5 ans

De nouvelles mesures ajoutées par la nouvelle majorité qui sont particulièrement injustes

I Restauration scolaire

La nouvelle majorité municipale de droite a souhaité offrir la gratuité de la restauration scolaire concernant les 4 premières tranches de quotient. En revanche, elle offre un demi tarif pour toutes les autres tranches ce qui est totalement aberrant car dans ce système plus on est aisé, plus la commune aide.

Cette aide serait limitée sur une période très courte : mars à début juillet. Ce qui veut finalement dire 2 mois avec beaucoup d’enfants non concernés car n’ayant pas repris l’école au déconfinement.

Non respect de l’engagement initial qui était de mars à septembre dans le dernier tract de campagne de la majorité.

Un couple avec plus de 5000 euros par mois a-t-il besoin d’une aide communale ? Et un couple avec plus de 7500 euros ? Est ce juste ? Évidemment non.

Tranche de revenus mensuels

1 couple avec 2 enfants

Montant Participation municipale exceptionnelle COVID

par repas pris à la cantine scolaire

<900 euros

0,45 euros

900 à 1350 euros

1,58 euros

1350 à 1800 euros

2,18 euros

1800 à 2100 euros

2,79 euros

2100 à 3000 euros

1,66 euros

3000 à 3900 euros

1,73 euros

3900 à 5100 euros

1,85 euros

5100 à 6000 euros

2,07 euros

6000 à 7500 euros

2,1 euros

> 7500 euros

2,21 euros

Notre proposition : limiter la participation communale aux 4 premières tranches qui en ont le plus besoin mais étendre la période : mars à octobre ce qui permettra de passer la rentrée de septembre qui va voir le chômage exploser. Pour les autres personnes ayant des difficultés, le CCAS pourrait examiner les situations.

II Soutien aux acteurs économiques

Non respect de l’engagement d’exonérer les loyers de mars à septembre contenu dans le dernier tract de campagne de la majorité. Limité à seulement 1 trimestre. Cela traduit un manque d’ambition pour soutenir nos acteurs économiques locaux.

III Annulation du repas des aînés

Nous ne sommes pas contre cette annulation compte tenu des conditions sanitaires. Nous serons vigilants à ce qu’il soit remis en 2021 car nous avons des craintes que cette première annulation soit le prétexte à ne plus tenir ce repas des aînés à l’avenir. En revanche nous trouvons anormal que le Maire en profite pour faire une économie de près de 14 000 euros sur le dos des aînés. Cette somme destinée aux aînés doit aller aux aînés.

Notre proposition : utiliser les 14 000 euros du repas des aînés pour offrir aux 500 personnes les plus âgées de la commune un panier de produits locaux et bio.

IV Lancement d’une étude pour bétonner le stade du bourg, sans concertation

La nouvelle majorité projette de bétonner le stade du bourg sans aucune concertation pour y construire une nouvelle école.

Avant d’inscrire cette étude au budget, n’aurait il pas été pertinent de demander leurs avis aux équipes enseignantes, aux riverains, aux enfants, aux associations de parents d’élèves ? Ici on prend vraiment les choses à l’envers.

Notre proposition : rénover l’école élémentaire actuelle et conserver le stade du bourg en le transformant en poumon vert : végétalisation d’une partie du stade, installation de jeux pour enfants et maintien d’un espace suffisant pour l’activité sportive des élèves qui n’ont pas de gymnase.

V Peu de reconnaissance pour les agents engagés dans la gestion de crise

Le budget 2020 prévoit une enveloppe de seulement 6000 euros pour reconnaître l’engagement des agents municipaux dans la gestion de la crise COVID. Dire qu’on est attaché aux services publics c’est bien, le prouver avec une reconnaissance à la hauteur de l’engagement ça serait mieux.

6000 euros sur un budget qui dépasse 4,6 millions d’euros, on ne peut pas dire que le geste soit significatif…