communiqués de presse

Vrai budget et faux-prétexte

bandeaubuxmavillechoixsolidaire

Ce soir, lors de la séance du conseil municipal qui s’est tenue en salle du conseil, nous avons présenté notre budget prévisionnel 2016. Il comprend notamment :

  • 0% de hausse des taux communaux,
  • 1,2 million d’euro d’autofinancement,
  • un programme d’investissement complet : école maternelle du Bourg, pôle multimodal rue Maurice Ravel, voirie (600.000 euros dont la rue Ravel), mise en accessibilité des établissements recevant du public, etc.
  • le maintien des services publics de proximité dépendant de la Ville dans les domaines tels que la petite enfance, l’enfance, l’aide à domicile, le CCAS, la police municipale, la bibliothèque municipale entre autres.

Malgré la baisse des dotations de l’Etat et du Département, nous tenons le cap de finances communales saines grâce à des économies sur le fonctionnement des services et une politique volontariste en matière de recherche de subventions.

Nous nous attendions donc ce soir à un débat sur les orientations et les volumes des dépenses, voire des recettes. Malheureusement, il n’en a rien été. L’opposition a choisi de relever une erreur de ligne dans la présentation. Cette erreur ne modifiait en rien l’équilibre général du budget et a d’ailleurs été corrigée en séance à la demande de l’opposition. Une fois exaucée, elle a pris cette correction comme raison pour quitter la séance du conseil municipal.

Vengeance après la dernière séance du conseil départemental ? Astuce pour masquer l’absence de critique à faire sur le fond et la structure du budget ? Nul ne saura.

Dans ces conditions, nous avons décidé unanimement de ne pas procéder au vote du budget. Nous voulons que le budget communal soit voté en présence de toutes les composantes du conseil municipal, afin qu’elles puissent s’exprimer.

Ce bon sens républicain est au cœur de notre action. C’est ce que nous vous avons proposé lors des élections municipales. Nous le mettons en pratique au quotidien par conviction et par fidélité à notre engagement pour vous. Nous tiendrons bon, par respect pour les Buxerolloises et Buxerollois et par dégoût pour les basses manœuvres telles que celle qui nous a été donnée à voir ce soir.

Communiqué de presse relatif à la baisse des dotations

Samedi 19 septembre, l’Association des maires de France (AMF) appelle les maires des communes membres à mener des actions pour alerter solennellement les pouvoirs publics sur les conséquences de la baisse massive des dotations de l’Etat qu’elles subissent en 2015 et qu’elles subiront en 2016 et 2017 si l’Etat maintient son projet.

Le maire de Buxerolles rappelle que les élus municipaux n’ont pas attendu cette journée pour faire entendre leur position. En juin, le conseil municipal a voté en faveur d’une motion de soutien à l’action de l’AMF sur ce sujet car, si rien ne change, la commune de Buxerolles sera privée d’1,3 millions d’euros sur la période 2014-2017.

Le maire de Buxerolles demande que l’Etat révise son calendrier pour que l’effort demandé soit étalé sur la durée du mandat et non sur ces seules 3 années. C’est la position de l’AMF et de l’Association des Petites Villes de France qui regroupent des élus de toutes tendances et de communes de l’ensemble du territoire national.

Samedi 19 septembre, les textes de l’AMF seront affichés sur la porte de l’Hôtel de ville de Buxerolles afin que chacune et chacun puisse en prendre connaissance.