Buxerolles, une ville qui pèse dans l’agglomération

 

La communauté urbaine de Grand Poitiers s’est élargie à 40 communes. On pourrait disserter à l’infini sur ce qu’il aurait fallu faire ou ne pas faire. C’est un fait aujourd’hui et nous laissons à d’autres le soin de mener des combats d’arrière-garde. Gérer les dossiers communaux comme il y a 20 ans serait une erreur majeure. Plus encore qu’hier et qu’on le veuille ou non, le développement de Buxerolles se fait désormais dans la communauté urbaine de Grand Poitiers.
L’équipe Buxerolles ma ville, représentée à Grand Poitiers par son Maire et 2 conseillers communautaires a parfaitement intégré cette nouvelle donne. Nos représentants travaillent avec détermination pour faire avancer les dossiers communautaires, notamment ceux qui concernent Buxerolles. Et ça marche ! Pour des investissements très importants (rénovation de la salle des Castors, aménagement de la rue Hyppolyte Veron, assainissement, bassins d’orage, extension du réseau de chauffage urbain, programme pluriannuel de réfection de voirie…), pour l’élaboration du futur Plan Local d’Urbanisme Intercommunal, nous savons convaincre et nous sommes entendus !
Se fondre dans une communauté urbaine ne signifie pas une perte d’autonomie. Les élus de Buxerolles continuent à décider.
Bien sûr, nous sommes encore en phase de rodage concernant les compétences fraîchement transférées (voirie, équipements sportifs) mais il est important de souligner que la mairie reste pour nos concitoyens la porte d’entrée concernant les services communautaires, notamment par la création d’une antenne « voirie » aux services techniques. La notion de proximité n’est heureusement pas remise en cause.
Vouloir mener par principe une opposition frontale en conseil communautaire serait peu propice à préparer un avenir solidaire.

Download PDF