Budget 2019 : tenir les engagements pris en 2014 sans hausse de la fiscalité

Le conseil municipal de Buxerolles a examiné jeudi 7 février les orientations budgétaires et les a adoptées à la majorité.

Les points forts du budget 2019

Pour la 4ème année consécutive, pas de hausse de la fiscalité communale.

Pas de hausse de la tarification de la restauration scolaire, de l’accueil périscolaire et des centres de loisirs.

Un niveau élevé d’investissement pour respecter les engagements pris en 2014 devant les habitants.

Un niveau de dette confirmé en baisse depuis 2014 (- 1 million d’euros soit – 12%) avec un ratio de désendettement à 7,5 années très en dessous du maximum conseillé (13 années).

Un plan pluriannuel d’équipement informatique pour les écoles avec une expérimentation d’usage de tablettes et une présence humaine accrue pour la maintenance (90 000 euros sur 4 ans dont 30 000 dès 2019)

Un recours à l’emprunt modéré, c’est à dire inférieur au remboursement de capital en 2019 : 850 000 euros.

Une population orientée à la hausse (+ 15 habitants en 2019 après + 52 en 2018), qu’il convient de confirmer avec des projets de développement de la commune à taille humaine (Zac Pas de Saint Jacques notamment)

Amplification de la politique développement durable avec :

– la relance de la démarche cit’ergie

– une hausse de l’alimentation bio dans la restauration scolaire

– une économie attendue de 20 000 euros suite au raccordement de certains bâtiments publics au réseau de chaleur.

– acquisition d’un logiciel de gestion des consommations énergétiques.

Une masse salariale contenue à +1,5 % fortement dépendante des mesures prises par l’Etat et de l’application automatique du déroulement de carrière des agents.

Maintien de l’enveloppe globale allouée aux associations

3ème édition de la Fête du sport

Une capacité d’investissement confirmée pour la commune : 1,5 million d’euros

Finalisation des opérations lancées en 2017 et 2018 : bâtiment C de l’école du planty, salles polyvalente et de restauration du Bourg, salle associative rue de l’hôtel de ville.

– mise en accessibilité de l’entrée de la mairie.

– acquisition d’un camion benne pour les services techniques.

– changement du sol d’une classe et des huisseries d’une autre classe à la maternelle du Planty.

– travaux de sécurisation des locaux de l’ancien collège Jules Verne utilisé par certaines associations.

– changements de jeux situés plaine des Bizais

De nombreux investissements financés par Buxerolles via Grand Poitiers

Refection (réseaux et éclairage public), sécurisation et mise en accessibilité de la rue Hyppolite Veron et de la place de l’Église du Bourg pour une fin des travaux durant l’été 2019. Réouverture des lignes de bus vitalis habituelles en septembre 2019.

Réfection d’une partie de la voie romaine (celle ayant subi le passage du chauffage urbain)

Réfection, sécurisation et mise en accessibilité de la route de l’Orbras pour une réouverture avant fin février 2019.

Réhabilitation d’une placette des castors

Réfection de trottoirs

Mise aux normes de l’éclairage public

Démolition de la passerelle du parc de la carrière avec l’objectif d’utiliser à terme l’espace libéré pour agrandir l’espace vert dévolu à la crèche les ptits loups.

Déploiement d’une deuxième tranche du réseau de chaleur urbain

Un partenariat fructueux avec Ekidom pour développer le cœur de ville (2,09 millions d’euros)

L’extension de la résidence Ravel, qui comprendra 15 logements, débutera au plus tard cet été 2019. Cette opération qui apportera de nouveaux logements accessibles, en plein cœur de ville a été soutenue et souhaitée par Buxerolles qui a attribué une subvention à Ekidom et le foncier nécessaire.

Après l’achèvement de ces travaux, un cheminement sera aménagé à l’arrière de l’Église du Planty pour relier la place de l’entraide à la mairie.

Fibre optique déployée par Orange : objectif 100 % en 2020 !

objectif 82 % de locaux éligibles en 2019 (contre 72 % en 2018)

objectif 100 % fin 2020

Le maire : garant de la concorde municipale

A l’heure où certains tentent d’interpréter localement la fable de La Fontaine « La Mouche et le Coche », certes avec beaucoup moins de finesse que dans sa version originale, nous faisons le choix ici de vous livrer notre conception du rôle d’un maire dans une ville comme Buxerolles.
Buxerolles est, à l’image de notre pays la France, une ville de diversité, avec des habitants de tous âges, issus de tous les milieux, avec des niveaux de vie différents. Cette diversité est synonyme de richesse pour notre ville.
Le rôle du maire, c’est de prendre en compte cette diversité et d’offrir à chacun les meilleures conditions de vie dans notre ville. Il se doit de trouver des solutions concrètes et réalistes, de nature à tisser le lien social. Son rôle est d’apaiser et non pas de souffler sur les braises.
Le rôle du maire, c’est de permettre aux multiples associations dans la ville d’accueillir ces publics hétérogènes pour favoriser le vivre ensemble.
Le rôle du maire, c’est d’assurer une bonne entente entre tous les habitants, sans distinction, sans « catégoriser » ceux qui habitent dans des logements sociaux et ceux qui résident en zone pavillonnaire, ceux qui ont un emploi et ceux qui n’en ont pas, ceux qui sont retraités et ceux qui sont actifs…
Le rôle du maire est d’œuvrer pour que chaque habitant puisse contribuer à la vie de la cité et de ne pas considérer certains comme une charge et certains autres comme une richesse.
Le rôle d’un Maire enfin, c’est de garder, en toutes circonstances, une dignité dans les propos qu’il tient. C’est dans ce cadre que l’équipe Buxerolles, ma ville, conduite par Jean Louis Chardonneau, inscrira son action jusqu’à la fin du mandat, et au-delà !
Nous souhaitons à toutes et à tous une excellente année 2019.