Le conseil municipal de Buxerolles demande le maintien des emplois aidés à l’école du planty

Motion adoptée à l’unanimité du conseil municipal de Buxerolles, lors de sa séance du 20 septembre.

Depuis près de deux ans, l’école élémentaire du Planty peut compter sur l’appui d’un contrat aidé dédié à l’aide à la direction. Les élus de Buxerolles, comme les services de la Ville, ont pu constater l’absolue nécessité de ce poste et la qualité du travail de la personne qui l’occupe.

Le climat scolaire s’est trouvé apaisé, du fait de son travail et de sa capacité à décharger efficacement la directrice de certaines tâches, libérant celle-ci pour ses missions prioritaires en plus de l’enseignement.

Par ailleurs, les exigences fixées par le Ministère de l’Éducation nationale et qui pèsent désormais sur les écoles, notamment en termes de sécurité des sites pendant le temps scolaire, ne peuvent être assumées par la seule communauté éducative dans le cas de l’école élémentaire du Planty, une des plus importantes du département, puisqu’elle comprend 12 classes pour 292 élèves.

La suppression des contrats aidés consacrés à l’aide à la direction, a été confirmée par courrier par le DASEN, le 8 septembre dernier, en réponse à la sollicitation du maire.

Par ailleurs, l’école maternelle du Planty a, elle aussi, un contrat aidé d’aide à la direction qui se voit aujourd’hui menacé alors qu’il est plus que jamais nécessaire cette année où les effectifs augmentent (170 élèves à la rentrée) et que le nombre de classes a été réduit de 7 à 6, soit une moyenne de presque 29 élèves par classe.

Les préjudices de la suppression de ces postes concernent :

– la personne qui occupe ce poste et qui, pour le moment, ne se voit pas proposer de solution bien que les services du Rectorat y travaillent,

– chaque directrice qui verra sa charge de travail accroître significativement pour compenser les heures de travail du contrat aidé,

– les enfants et la communauté éducative en général.

Les élus de Buxerolles peuvent entendent les contraintes qui pèsent sur le Rectorat de Poitiers l’amenant à fixer une ligne de principe qui consiste à recentrer les contrats aidés uniquement sur les missions d’accompagnement du handicap, toutefois, ils sollicitent un réexamen de la situation du fait de la situation exceptionnelle du groupe scolaire du Planty.

La qualité de l’enseignement dans les écoles du Planty doit pouvoir s’appuyer sur ces décharges de tâches pour les directrices de ces écoles.

Les élus du conseil municipal demandent le maintien du poste en contrat aidé à l’école élémentaire du Planty, voire des deux.

2017 : un bon cru budgétaire

Le 11 avril, le budget 2017, acte essentiel de la vie communale, a été adopté suite à un vote unanime de notre groupe majoritaire. Cela démontre que nous, élus de sensibilité politique parfois différente à l’occasion de scrutins nationaux, pouvons-nous retrouver sur un projet partagé et des valeurs républicaines pour donner à notre ville les meilleurs atouts pour atteindre cette année encore tous les objectifs que nous nous étions fixés. Sans augmenter les taux de fiscalité, et ce, malgré la baisse des dotations de l’Etat, nous réussissons à contenir au maximum les dépenses de fonctionnement, limiter notre endettement, maintenir notre capacité d’autofinancement et préserver ainsi le niveau de nos investissements. Ce sont là les piliers d’une saine gestion budgétaire : ambition et réalisme, prudence et imagination, sincérité et détermination. Nos opposants, de nouveau dans une posture négative, ont voté contre ce budget.
Nous, élus de la majorité, nous mobilisons pour que Buxerolles évolue et prépare les enjeux des années à venir. Toute notre équipe est attelée quotidiennement à cette tâche au service des Buxerollois. Ce bon budget va nous permettre de maintenir à leur niveau les subventions aux associations, terreau du lien social dans notre ville, de conforter notre action sociale en direction de nos concitoyens les plus à la peine, de préserver tous les services municipaux offerts à la population, jeune et moins jeune, d’entretenir encore et encore nos rues, trottoirs et placettes qui en ont le plus besoin, de rénover nos bâtiments pour aller dans le sens d’une meilleure transition énergétique…. pour que notre commune reste attractive et agréable à vivre.
Toujours à votre écoute, nous continuons d’agir avec vous et pour vous.